Introduction aux réseaux informatiques

1. Qu'est-ce qu'un réseau informatique ?

Un réseau informatique est un groupe formé de deux ou plusieurs devices informatiques (ordinateurs, tablettes, smartphones...) interconnectés via des protocoles de connexion communs pour partager diverses ressources: logiciels, dossiers, fichiers... Une connexion réseau informatique est réalisée à l'aide d'un câble ou d'un outil sans fil. Chaque réseau implique du matériel et des logiciels qui connectent des ordinateurs et des outils.

2. Différents types de réseaux informatiques

Il existe différents types d'options de mise en réseau informatique disponibles. La classification des réseaux peut se faire en fonction de leur taille ainsi que de leur objectif.
La taille d'un réseau doit être exprimée par la zone géographique et le nombre d'ordinateurs qui font partie de leurs réseaux. Il comprend des appareils hébergés dans une seule pièce à des millions d'appareils répartis à travers le monde. Voici les types populaires de réseau informatique :

2.1 - PAN (Personal Area Network)

Un réseau personnel (PAN) est un réseau informatique permettant d'interconnecter des appareils électroniques au sein de l'espace de travail d'une personne. Un PAN permet la transmission de données entre des appareils tels que des ordinateurs, des smartphones, des tablettes et des assistants numériques personnels. Les PAN peuvent être utilisés pour la communication entre les appareils personnels eux-mêmes, ou pour se connecter à un réseau de niveau supérieur et à Internet où un appareil maître joue le rôle de passerelle.

2.2 - LAN (Local Area Network)

Un réseau local (LAN) connecte des périphériques réseau sur une distance relativement courte. Un immeuble de bureaux, une école ou une maison en réseau contient généralement un seul réseau local, bien que parfois un bâtiment contienne quelques petits réseaux locaux (peut-être un par pièce), et parfois un réseau local s'étendra sur un groupe de bâtiments à proximité.

2.3 - MAN (Metropolitan Area Network)

Un réseau métropolitain (MAN) est un réseau informatique qui interconnecte les utilisateurs avec des ressources informatiques dans une région géographique de la taille d'une zone métropolitaine. Le terme MAN s'applique à l'interconnexion des réseaux locaux (LAN) d'une ville en un seul réseau plus vaste qui peut alors également offrir une connexion efficace à un réseau étendu. Le terme est également utilisé pour décrire l'interconnexion de plusieurs réseaux locaux dans une zone métropolitaine grâce à l'utilisation de connexions point à point entre eux.

2.4 - WAN (Wide Area Network)

Un réseau étendu (WAN) est un groupe géographiquement dispersé de deux LAN ou plus. Un WAN permet la communication entre des réseaux plus petits. Souvent, un nœud particulier sur un réseau local est configuré pour servir de passerelle pour gérer toutes les communications passant par ce réseau local et d'autres réseaux.

3. Topologies Réseaux.

On distingue deux type de topologies:

  1. La topologie logique décrit le mode de fonctionnement du réseau, la répartition des nœuds et le type de relation qu'ont les équipements entre eux.
  2. La topologie physique décrit la mise en pratique du réseau logique (câblage etc.).

La topologie des réseaux des réseaux informatiques peut être classifier en trois catégories:

3.1. Réseaux en étoile:

Les ordinateurs du réseaux sont tous relié directement à un noeud central: l'information passe d'un ordinateur à l'autre en passant par le noeud central.

3.2. Réseaux en anneau:

Chaque ordinateur est relié au noeud suivant et au noeud précédent et forme ainsi une boucle: l'information transite par chacun d'eux et retourne à l'expéditeur.

3.3. Les réseaux en bus:

Chaque ordinateur est connecté sur un bus: l'information passe devant chaque noeud et s'en va jusqu'à l'extrémité du bus.

3.4. Topologie maillée

La topologie maillée est une topologie qui relie tous les ordinateurs entre eux. Son grand avantage est d'éviter la panne générale si une machine tombe en panne.

4. Equipements de raccordements du réseau

L'infrastructure d'un réseau informatique est composée, de câblage, et de matériel électronique et informatique:

4.1. Les Répéteurs (Repeaters)

Les Répéteurs régénèrent le signal et qui permettent ainsi d'étendre le rayon maximum de couverture réseau

4.2. Les Ponts (Bridges)

Il s'agit d'un équipement, logiciel et matériel, permettant d'assurer une segmentation physique et logique du réseau. Seul les paquets destinés à un équipement situé de l'autre côté du Bridge le traverse.
Un pont réseau est un périphérique de mise en réseau informatique qui crée un réseau unique et agrégé à partir de plusieurs réseaux de communication ou segments de réseau. Cette fonction est appelée pont réseau. Le pontage est distinct du routage. Le routage permet à plusieurs réseaux de communiquer indépendamment tout en restant séparés, tandis que le pontage connecte deux réseaux distincts comme s'il s'agissait d'un seul réseau. Dans le modèle OSI, le pontage est effectué dans la couche liaison de données (couche 2). Si un ou plusieurs segments du réseau ponté sont sans fil, l'appareil est appelé pont sans fil.
Les principaux types de technologies de pontage réseau sont le pontage simple, le pontage multiport et le pontage d'apprentissage ou transparent.

4.3. Les concentrateurs (Hubs)

Un Hub est un matériel réseau permettent la connexion de plusieurs noeuds sur un même point d'accès sur le réseau, en se partageant la bande-passante totale.

4.4. Les commutateurs (Switch).

Un commutateur réseau est un périphérique qui fonctionne au niveau de la couche liaison de données du modèle OSI, couche 2. Il reçoit les paquets envoyés par les périphériques connectés à ses ports physiques et les renvoie, mais uniquement via les ports qui mènent à les appareils que les paquets sont destinés à atteindre. Ils peuvent également fonctionner au niveau de la couche réseau - couche 3 où le routage se produit.

4.5. Les Routeurs (Routers).

Un routeur est un dispositif de commutation pour les réseaux, capable d'acheminer des paquets réseau, en fonction de leurs adresses, vers d'autres réseaux ou dispositifs. Ils sont entre autres utilisés pour l'accès à Internet, pour le couplage de réseaux ou pour connecter des succursales à un siège central via VPN (Virtual Private Network). Selon le type, ils communiquent en utilisant les différents protocoles d'accès, tels que Ethernet, ATM ou DSL. Dans le modèle de couche OSI, la commutation des paquets de données via le routeur est basée sur l'adresse sur la couche réseau (couche 3). En plus des routeurs qui utilisent le protocole Internet (IP), il existe des routeurs multiprotocoles, qui gèrent également d'autres protocoles réseau.
Comment fonctionne un routeur

Un routeur possède plusieurs interfaces et reçoit des paquets de données par leur intermédiaire. Il évalue les adresses réseau des paquets entrants et décide vers quelle interface transférer le paquet. Il utilise sa table de routage locale pour la prise de décision. Cela peut être configuré de manière statique ou calculé via des protocoles de routage dynamique tels que OSPF ou BGP.

 

 

 

Younes Derfoufi
CRMEF OUJDA

Leave a Reply