Copyright

Annonces Google

Tutoriels Informatiques

TICE & Multimédias

Math-pour-Informatiques

Anglais pour débutants

Nous somme sur Facebook

Utilisateurs en ligne

Users: 5 Guests, 2 Bots
Gearbest  promotion

Annonces Google



Le SIG est un domaine relativement nouveau, qui est apparu dans les années 1970. Le SIG, utilisant l’informatique, n’était disponible et utilisé que par des entreprises et des universités qui avait un équipement informatique qui coutait cher. De nos jours, quelqu’un ayant un ordinateur individuel ou un ordinateur portable peut utiliser un le logiciel SIG. Au fil du temps , les applications SIG sont aussi devenus plus facile à utiliser — cela a exigé beaucoup de formation pour utiliser une application SIG, mais maintenant il est beaucoup plus facile de commencer à utiliser un SIG, même pour des amateurs et des utilisateurs occasionnels. Comme nous l’avons déjà écrit, un SIG est bien plus qu’un logiciel, le SIG se réfère à tous les aspects de gestion et d’utilisation de données géographiques numériques. Dans les tutoriaux dirigés qui suivent nous nous concentrerons sur l’aspect logiciel du SIG.

Qu'est ce qu'un SIG : Un SIG est un Système informatique ayant pour principales fonctions : rassembler , organiser,gérer,analyser, combiner,élaborer, présenter, … des informations localisées géographiquement, contribuant notamment à la gestion de l’espace.

domaines d'application des SIG : Les domaines d’applications des S.I.G sont nombreux, on peut en citer : gestion urbaine et aménagement du territoire : Schémas de Cohérence Territoriale (SCOT), Plan Locaux d'Urbanisme (PLU), choix de tracés routiers, autoroutiers ou ferroviaires, études d’impacts…. Transport, Commerce, Finance, agriculture, Eau, Forestrie protection de l’environnement, risques naturels et technologiques majeurs : définition et suivi des zones à risque, prévention de catastrophes, intervention en cas de sinistre, organisation des secours

Les différentes composantes d'un sig : Construire un SIG revient à modéliser le monde réel :

Un SIG est formé de 5 composants majeurs : 1 Le matériel Les SIG tourne actuellement sur une très large gamme de machines , des serveurs de bases de données , les ordinateurs de bureaux connectés en réseau … 2 Les logiciels Ils assurent les 6 fonctions suivantes : - Saisir des informations géographiques sous forme numérique (Acquisition) - Gestion de base de données (Archivage) - Manipulation et interrogation des données géographiques (Analyse) -Mise en forme et visualisation (Affichage) - Représentation du monde réel (Abstraction) - Prospective (Anticipation , prévision)(Pensée qui anticipe les événements à venir )

Le logiciel est une composante essentielle d'un S.I.G mais partir du postulat qu'un S.I.G n'est constitué que d'un logiciel du fait de sa commercialisation est faux. Les logiciels S.I.G offrent une panoplie d'outils et de fonctionnalités qui permettent de stocker, d'analyser et d'afficher des données géographiques: Acquisition - les outils pour saisir, acquérir et manipuler des données, Archivage - les outils de gestion, de stockage et d'extraction des données, Analyse - les outils de requête, de transformation et d'analyse des données, Affichage - les outils de visualisation, d'affichage et de présentation des données, Les données sont les composantes les plus importantes d'un S.I.G. Les données géographiques peuvent soit être crées par soit même ou acquise via un partage en réseau ( shapefile, fichier kml, base de donnée : access, ms sql, postgis…) (exemple) 4 Les utilisateurs communauté des personnes utilisant les SIG 5 Les méthodes En examinant un sig on s’aperçoit qu’il se base sur un ensemble de méthodes, de règles et de procédures…

Format raster Un raster se compose d'une matrice de cellules (ou pixels) organisées en lignes et en colonnes (grille) dans laquelle chaque cellule contient une valeur représentant des informations Format vectoriel VECTEUR : mode de représentation géométrique sous forme de points, de ligne ou de surfaces. Les avantages de ce mode de représentation sont:1) donne une représentation très conforme à la réalité2) la localisation et les dimensions des objets sont calculés avec précision3) le poids du fichier est réduit. 4) Redimensionnement sans perte de qualité ( exemple)

Selon les besoins et exigences des utilisateurs de nombreux formats vectoriels ont été crées, on peut en citer : Format SHP ou shapefile Le shapefile ou "Fichier de Forme" est le format de stockage des données vectorielles crée par ESRI . Il est constitué des fichiers : *.shp : contient les informations liées à la géométrie, (points, lignes, polygones) *.dbf :  (Database) contient les données attributaires *. shx : index de la géométrie *. prj : stocke la projection associée. Presque tous les logiciels sig peuvent lire ou importer ce format. ( exemple importation )  SVG Scalable Vector Graphique XML-Standard pour la présentation de données graphiques du type vecteur sur l'Internet. Il est approuvé dans le World Wide Web Consortium ( exemple : de comparaison entre svg et raster )  GML Geography Markup Language XML-Standard pour l'échange et l'enregistrement de géodonnées du type vecteur. Il est proposé et utilisé par le Consortium SIG.

 

Younes Derfoufi
CRMEF OUJDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.