Copyright

Utilisateurs en ligne

Users: 1 Invité

Annonces Google

Tutoriels Informatiques

TICE & Multimédias

Math-pour-Informatiques

Anglais pour débutants

Nous somme sur Facebook

Gearbest  promotion


 

GOOGLE a accepté de mener sa bataille de huit ans contre Oracle devant la Cour suprême après qu’une cour d’appel fédérale a refusé de réexaminer l’affaire.

La Cour d’appel du circuit fédéral des États-Unis a rejeté mardi la demande de Google de répéter l’affaire, rapporte CNET, dans laquelle il était établi que l’utilisation par la société des API Java dans le code Android original ne constituait pas une utilisation équitable. Oracle a réclamé 8,8 milliards de dollars de dommages et intérêts à la suite de cette décision.

Cela signifie que, pour éviter de devenir plus pauvre de 9 milliards de dollars, la seule option restante de Google est de porter son appel devant la Cour suprême, que l’entreprise prévoit de suivre à la suite de cette dernière décision.

« Nous sommes déçus que le Federal Circuit ait renversé le jury, estimant que Java est ouvert et gratuit pour tous », a déclaré Google.

« Nous ferons appel à la Cour suprême pour défendre ce principe contre des sociétés comme Oracle, dont les pratiques restrictives menacent d’étouffer le travail des nouvelles générations de développeurs technologiques. Il s’agit d’un problème important avec de nombreuses implications pour les développeurs et l’économie numérique. »

 

Google est peu probable mais optimiste; En 2015, la société a sollicité l’aide de la Cour suprême afin de renverser une autre cour d’appel fédérale en faveur d’Oracle, mais cette demande a été rejetée.

« Nous sommes ravis que le Circuit fédéral ait confirmé la décision bien motivée du panel », a déclaré M. Oracle en réponse à la décision de mardi. « Nous sommes maintenant sur le point de soumettre notre dossier de dommages devant un jury. »

Le premier contact d’Oracle avec Google a commencé en 2010, le premier accusant ce dernier de violation du droit d’auteur et des brevets pour son utilisation du langage de programmation Java dans son système d’exploitation mobile Android.

Oracle soutient que même si Java est open source, les API qu’il fournit pour interfacer le code avec celles d’autres programmeurs sont soumises au droit d’auteur. Par conséquent, les milliards de dollars que Google a générés à partir d’Android lui appartiennent en partie.

Google, de même que le reste du secteur des logiciels, y voit une prémisse un peu ridicule, insistant sur le fait qu’en vertu des lois sur l’utilisation équitable, il n’a pas besoin de licence pour le logiciel open source.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Nous sommes sur Facebook