Copyright

Annonces Google

Tutoriels Informatiques

TICE & Multimédias

Math-pour-Informatiques

Anglais pour débutants

Nous somme sur Facebook

Utilisateurs en ligne

Users: 3 Guests, 1 Robot
Gearbest  promotion

Annonces Google



1 – Notion d’objets et de classes

1 – 1 Exemple d’une classe prédéfinie : classe String

Le but de la  programmation orienté objet est de facilité la programmation en créant des classes qui à travers auxquelles on crée un nouveau objet chaque fois qu’on a besoin à l’aide de ce qu’on appelle l’instanciation.

Exemple

String myString=new String(" salut ");  

Ici on crée un objet du type chaine de caractère nommé myString à l’aide du modèle String la méthode par laquelle on a crée l’objet : Objet monObjet=new Objet est appelé l’instanciation
Un objet est doté des propriétés et méthodes qui fournissent des informations sur l’objet.

Exemple :

myString.length() ; 

qui fournit ici la longueur (length en anglais ) de la chaine de caractères myString= « salut » qui est égale ici à 5.
Pour créer une classe en Java on utilise la syntaxe :

classe nom_classe{
//code de la classe  ici
}

2 – Les classes et les objets Java

2 – 1 Déclaration d’une classe Java

Pour bien faciliter l’apprentissage nous allons traiter un exemple simple d’une classe permettant de générer des objets voitures ayant tous la même marque et le même prix :

Exemple

class voiture{
String marque ;
double prix ;
}

2 – 2 Constructeur  sans paramètres ( constructeur par défaut )

Afin de pouvoir créer des objets pour une classe Java, il faut associer à cette dernière  une méthode (fonction)qui porte le même nom que la classe appelé  constructeur :

voiture(){
}

Nous pouvons aussi attribuer des valeurs aux variables marque et prix :

class voiture {
	String marque="Renault";
	double prix=20000;
voiture(){
}

Et maintenant pour créer un objet voiture il suffit de faire l’instanciation : par exemple si on veut créer un objet voiture nommé maVoiture  on utilise le code :

voiture maVoiture = new  voiture();

L’objet maVoiture qu’on vient de créer est une voiture de marque Renault et de prix 20000 ( Euro )

Et maintenant si on veut accéder à la marque de l’objet maVoiture et de la récupérer sur une variable String on utilise le code :

String marque = maVoiture.marque ;

Voici le code final de la classe voiture :

class voiture {
	String marque="Renault";
	double prix=20000;
    voiture(){
    }
	public static void main(String[] args) {
		voiture maVoiture=new voiture();
		System.out.println("La marque de maVoiture est : "+ maVoiture.marque);
		System.out.println("Le prix de maVoiture est : "+ maVoiture.prix + " Euro");
	}
}

Ce qui affiche à l’exécution :

La marque de maVoiture est : Renault
Le prix de maVoiture est : 20000.0 Euro

 2 – 3 Constructeur avec paramètres

On peut aussi donner la possibilité à l’utilisateur de choisir lui même la marque et le prix de la voiture en ajoutant  des paramètres au constructeur :

voiture ( String mq , double pr ) {
    	this.marque=mq ;
    	this.prix=pr ;
    }

Et maintenant l’utilisateur du modèle voiture est libre de choisir la marque qu’il souhaite avec le prix qui qui lui convient au moment de l‘instanciation , par exemple s’il souhaite créer une voiture de marque Peugeot et de prix 25000 Euro il n’a qu’à instancier avec ces paramètres :

voiture saVoiture=new voiture( "Peugeot" , 25000 ) ;

Voici le code final de la classe :

class voiture {
	String marque;
	double prix;
    voiture(String mq,double pr){
    	this.marque=mq;
    	this.prix=pr;
    }
	public static void main(String[] args) {
		voiture saVoiture=new voiture("Peugeot",25000);
		System.out.println("La marque de  saVoiture est : "+ saVoiture.marque);
		System.out.println("Le prix de saVoiture est : "+ saVoiture.prix + " Euro");
	}
}

Ce qui affiche à l’exécution :

La marque de  saVoiture est : Peugeot
Le prix de saVoiture est : 25000.0 Euro

3 – Modificateurs d’accès

Vous auriez sûrement déjà remarqué les mots public, protected et private au début des déclarations des méthodes de classe. Ces mots-clés sont appelés les modificateurs d’accès dans la syntaxe du langage Java, et ils définissent la portée d’un constituant de la classe.

3 – 1 – Cas d’une classe

  • Si une classe a une visibilité public (publique), la classe peut être appelée  depuis n’importe où dans le programme.
  • Si une classe possède une visibilité du package, la classe ne peut être appelée que dans le package où la classe est définie.
  • Si une classe a une visibilité private (privée) (elle ne peut se produire que si la classe est définie imbriquée dans une autre classe), la classe ne peut être consultée que dans la classe externe.

3 – 2 – Cas d’un attribut

  •     Si une variable est définie dans une classe publique et qu’elle a une visibilité publique, la variable peut être appelée n’importe où dans l’application par la classe dans laquelle elle est définie.
  • Si une variable a une visibilité protected (protégée) , la variable ne peut être appelée que dans les sous-classes et dans le même paquet dans la classe dans laquelle elle est définie.
  • Si une variable a une visibilité du package , la variable ne peut être référencée que dans le même paquet dans la classe dans laquelle elle est définie.
  • Si une variable a une visibilité private (privée), la variable ne peut être accessible que dans la classe dans laquelle elle est définie.

3 – 3 – Cas d’une méthode Java

  •     Si une méthode est définie dans une classe publique et qu’elle a une visibilité publique, la méthode peut être appelée n’importe où dans l’application à travers la classe dans laquelle elle est définie.
  • Si une méthode est déclarée protected  elle a une visibilité protégé, la méthode peut être appelée uniquement dans les sous-classes et dans le même paquetage à travers la classe dans laquelle elle est définie.
  • Si une méthode est déclarée private elle a une visibilité privée, la méthode peut être appelée uniquement dans la classe dans laquelle elle est définie.

3 – 4 – Le modificateur abstract

Le modificateur abstract est utilisé devant les classes  Java pour définir les classes abstraites ( les classes abstraite sont des classes non instanciables et par suite non exécutables directement, elle ne peuvent être utiliser qu’en héritage )

3 – 5 – Le modificateur Final

  • En Java le mot clé final s’il est ajouté devant un  attribut, il le rend non modifiable, il prend toujours la valeur par laquelle il est initialisé.
  • Le mot clé final s’il est ajouté devant une méthode, il indique que cette dernière  ne peut pas être modifiée pendant l’héritage. Les méthodes static et private sont considérées automatiquement  final.
  • Le mot clé final s’il est ajouté devant une classe, il indique que cette dernière ne peut pas avoir de classes filles.

3 – 6 – – Le modificateur Static

Pour un attribut ou une méthode  Java, le modificateur static indique, que la méthode ou l’attribut   peut être appelé sans faire une  instanciation sur  sa classe.

 

Younes Derfoufi
CRMEF OUJDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.